Volez.net : Apprenez rapidement et facilement à piloter un avion

La stabilité longitudinale

Phraséologie Anglaise

Vous voulez préparer l'examen d'anglais aeronautique ?

Recevez une documentation et un essai gratuit
de ce nouvel outil performant pour réviser vos connaissances
en phraséologie anglaise et même pour débuter à zéro.

:
:

Nous ne communiquerons jamais votre Email à un tiers

Examinons le comportement d'un avion sous l'effet d'une rafale ascendante.

1 - Cas du centrage arrière

(Fig. 6.8-A)

Pendant la durée de la rafale, l'angle d'incidence de l'aile augmente ; sa portance augmente et le centre de poussée avance, ce qui crée un moment cabreur.

Dans le même temps l'angle d'incidence de l'empennage a aussi augmenté, ce qui crée une augmentation du moment piqueur.

Pour que l'avion soit stable, il faut que l'effet stabilisateur de l'empennage soit supérieur à l'effet cabreur de la rafale ; l'effet redresseur doit être piqueur.

Les caractéristiques de l'empennage (position, surface, angle de calage) sont déterminées par le constructeur pour que cette condition soit réalisée.

2 - Cas du centrage avant

(Fig. 6.8-B)

Comme dans le cas précédent, les angles d'incidence de l'aile et de l'empennage augmentent, ce qui se traduit par une augmentation de la portance et de l'effet piqueur de l'aile ; la portance négative de l'empennage diminue et peut même devenir positive.

Le moment piqueur de l'empennage et l'augmentation du moment piqueur de l'aile se combinent pour s'opposer à l'action perturbatrice et ramener l'avion à son assiette initiale. Le centrage avant est donc favorable à la stabilité.

Ce qui précède met bien en évidence le double rôle de l'empennage et de la gouverne de profondeur qui est d'assurer à la fois l'équilibre longitudinal et la stabilité de cet équilibre.


Fig 6.8 Effets d'une raffale ascendante