Volez.net : Apprenez rapidement et facilement à piloter un avion

Variation de la traînée totale en fonction de la vitesse

Phraséologie Anglaise

Vous voulez préparer l'examen d'anglais aeronautique ?

Recevez une documentation et un essai gratuit
de ce nouvel outil performant pour réviser vos connaissances
en phraséologie anglaise et même pour débuter à zéro.

:
:

Nous ne communiquerons jamais votre Email à un tiers

La traînée parasite Dp d'un avion, qui est la somme des traînées de frottement, de profil et d'interférence, varie avec la pression dynamique qui agit sur toutes les surfaces. Compte tenu de l'expression de la pression dynamique donnée au § 2.8.1, on peut considérer que la traînée parasite a pour expression :

Dp = ½..V².Sf

dans laquelle Sf serait une section fictive, perpendiculaire au vent relatif, donnant la même traînée que celle de l'avion.

On voit donc que la traînée parasite augmente comme le carré de la vitesse (fig. 2.31).

On estime généralement que la traînée parasite des ailes représente environ 50% de la traînée parasite totale de l'avion.


Fig 2.31

En vol horizontal, la portance (L) doit équilibrer exactement le poids (G) de l'avion, quelle que soit sa vitesse (v. § 2.3 - fig. 2.5). On doit donc avoir G = L dans tout le domaine des vitesses de vol horizontal.

L'expression générale de la portance d'un profil donnée au § 2.8.1 (L = CL. ½..V².S ) montre que si l'on diminue la vitesse, il faut augmenter le coefficient de portance CL en augmentant l'angle d'attaque. Il en résulte une augmentation de la déflexion de l'écoulement derrière le bord d'attaque et une augmentation de la traînée induite (v. § 2.9.4 et fig. 2.28).

Comme on l'a déjà indiqué ci-dessus, l'expérience montre que la traînée induite est inversement proportionnelle à l'allongement () de l'aile et au carré de la vitesse : Di = K / V².



Fig 2.32,2.33

La variation de la traînée induite en fonction de la vitesse est schématisée à la figure 2.32.

La traînée totale étant la somme de la traînée parasite et de la traînée induite, il est aisé de construire le diagramme de cette traînée totale en fonction de la vitesse (fig.2.33), aussi bien pour l'aile seule que pour l'ensemble de l'avion.

  • En A, l'avion vole à une vitesse très faible avec un grand angle d'attaque voisin de l'angle de décrochage. La traînée totale est élevée et essentiellement constituée d'une traînée induite.
  • En B, l'avion vole à grande vitesse (petit angle d'attaque). La traînée est également élevée et essentiellement constituée d'une traînée parasite.
  • En C, la traînée totale est minimum ; la traînée parasite et la traînée induite sont égales et l'avion vole à la vitesse caractéristique appelée "vitesse de traînée minimum". C'est donc pour cette vitesse que la traction nécessaire pour maintenir le vol horizontal est minimum. L'angle d'attaque est celui qui correspond à la finesse maximum (v. § 2.8.3 b).