Volez.net : Apprenez rapidement et facilement à piloter un avion

Types d'ailes et de profils

Phraséologie Anglaise

Vous voulez préparer l'examen d'anglais aeronautique ?

Recevez une documentation et un essai gratuit
de ce nouvel outil performant pour réviser vos connaissances
en phraséologie anglaise et même pour débuter à zéro.

:
:

Nous ne communiquerons jamais votre Email à un tiers

Les caractéristiques aérodynamiques des ailes dépendent de leur profil, de leurs dimensions et de leur géométrie générale. Tous ces paramètres sont choisis par le constructeur en fonction des performances visées.

La figure 2.34 donne quelques exemples de profils utilisés.

Le profil A est un profil cambré qui donnent une bonne portance pour les ailes soumises à des vitesses relativement faibles.
Le profil B, moins cambré et moins épais est utilisé pour des avions rapides.
Le profil C, biconvexe symétrique, est surtout utilisé pour la construction des plans fixes (profondeur et dérive).
Le profil D, dit profil laminaire, est utilisé aussi bien pour les avions supersoniques que pour certains planeurs.

La courbure (ou cambrure) et l'épaisseur du profil sont deux éléments qui jouent un rôle important dans les caractéristiques aérodynamiques :

  • la portance maximum d'un profil augmente avec sa cambrure (courbure de sa ligne moyenne ou squelette , v. §2.4) et avec son épaisseur ;
  • la traînée minimum augmente également avec la courbure et avec l'épaisseur ;
  • généralement, les profils les plus fins sont des profils minces et de faible courbure.

Fig 2.34

La forme en plan et les dimensions relatives des ailes jouent également un rôle important. On a vu, par exemple que la traînée induite est inversement proportionnelle à l'allongement.

A surface portante égale, la finesse d'une aile augmente avec son allongement

Des ailes effilées, dont la profondeur aux extrémités est plus faible qu'à l'emplanture, réduisent également l'intensité des tourbillons marginaux et par conséquent, la traînée induite.

Un gauchissement de l'aile (washout), qui consiste à lui donner un angle de calage plus important à l'emplanture qu'aux extrémités, permet de faire varier l'angle d'attaque le long de l'envergure ce qui augmente la portance près du fuselage. Le décrochage des extrémités est retardé, ce qui permet de conserver une certaine efficacité des ailerons et, en tout cas, de diminuer la vitesse de décrochage.