Volez.net : Apprenez rapidement et facilement à piloter un avion

Résistance de l'air et vent relatif

Phraséologie Anglaise

Vous voulez préparer l'examen d'anglais aeronautique ?

Recevez une documentation et un essai gratuit
de ce nouvel outil performant pour réviser vos connaissances
en phraséologie anglaise et même pour débuter à zéro.

:
:

Nous ne communiquerons jamais votre Email à un tiers


En air calme, tendons la main, paume verticale, à l'extérieur d'une voiture en marche, roulant par exemple à 50 km/h. Nous sentons la main repoussée vers l'arrière, avec une certaine force. C'est la force que l'air oppose au déplacement de la main ; c'est la RESISTANCE DE L'AIR. Elle est égale à la surface de la main multipliée par la pression que l'air exerce sur elle (fig.2.1)

Répétons l'expérience mais, cette fois, dans une voiture à l'arrêt, placée face au vent dont la vitesse serait de 50 km/h. La main est également repoussée vers l'arrière ; si nous pouvions mesurer la force que l'air exerce sur la main, nous trouverions exactement la même valeur que dans le cas précédent.


Fig 2.1

Conclusion : Du point de vue aérodynamique, les effets de la vitesse d'un corps se déplaçant dans un volume d'air immobile sont identiques à ceux de la vitesse du vent frappant le corps immobile. Les notions de vent et de vitesse sont donc relatives et nous pouvons considérer, au point de vue aérodynamique, que l'avion est immobile et soumis au VENT RELATIF (fig. 2.2) que l'on définit comme suit :

LE VENT RELATIF est le mouvement relatif de l'air par rapport à l'avion ;
il est TOUJOURS PARALLELE ET DE SENS OPPOSE à la TRAJECTOIRE DE L'AVION.


Fig 2.2 Le vent relatif